Approche par Compétences : nouveaux besoins

Published by Matt SONNATI on

Pour ceux qui suivent déjà l’aventure Inokufu, nous venons de cloturer une période de test bêta de quatre mois, de Janvier à Avril. Cette phase de test se voulait ambitieuse car nous souhaitions proposer à un cercle restreint d’utilisateurs potentiels, notre vision du futur de l’apprentissage.

Certaines choses ont bien marchées, d’autres moins, mais il fallait s’y attendre avec ce genre d’expérience. Mis à part quelques problèmes techniques et temps de chargement exaspérants pour certains (^^), nous avons reçus de nombreux retours particulièrement intéressants. Dans un esprit d’Open innovation, nous allons partager avec vous ces retours et les analyses que nous en avons faîtes. D’ailleurs, n’hésitez pas à commenter si vous êtes d’accord (ou pas) avec nos analyses ou sur des points que nous aurions manqué.

Retour 1 : Le Blended Learning, c’est quoi ?

Le monde de l’éducation est en plein changement. Enfin, c’est clair pour ceux qui ont le nez dedans et qui tentent d’innover mais pas forcément pour les autres. Après l’euphorie du eLearning qui a fait ses début il y a une vingtaine d’année, de nombreuses entreprises et institutions constatent avec déception que ce n’est pas suffisant. Comme nous en avons parlé dans l’article précédent ce n’est pas étonnant puisque le eLearning agit essentiellement sur l’étape Connaitre et relativement peu sur les parties Comprendre et Appliquer du processus d’apprentissage. D’après la taxonomie de Bloom, le passage par ces trois étapes est indispensable pour maitriser au moins de manière élémentaire une compétence.[1]

Les acteurs du eLearning l’ont compris et ont pour la plupart adopté une approche plus où moins orienté Apprentissage Hybride (Blended Learning). D’ailleurs, les acteurs innovants du secteur ne parle plus de eLearning mais de EdTech. Ce changement de nom renforçe la prise de distance avec le concept de eLearning pur et dur pour l’adoucir avec un coté plus Humain. L’Apprentissage Hybride vise en effet à combiner les avantages de l’apprentissage Digital (eLearning) avec les avantages de l’apprentissage Humain (présentiel). [2]

Dans notre cas, nous nous sommes aperçu que pour la plupart de nos bêta testeurs cette approche combinée n’était pas claire. Comme notre version bêta était une app (donc un outil digital), ils ont assimilé notre approche à du eLearning pur. Ce n’est clairement pas le cas, bien au contraire. La vision de Inokufu est de mieux lier les deux, la Machine et l’Humain.

Nous devons faire un effort de communication sur cet aspect afin de mieux faire ressentir aux utilisateurs que notre objectif est de les guider ausi bien vers des dispositifs digitaux (vidéos, MOOC, podcasts) que vers des activités d’apprentissage traditionnelles (formations, rencontres, associations) en interaction directe avec d’autres humains (enseignants et étudiants), tout cela en fonction de leurs besoins et préférences spécifiques.

Retour 2 : C’est quoi un MOOC ?

Notre second constat est que les utilisateurs connaissent globalement assez mal les nouveaux outils éducatifs à leur disposition. Nous avons eu plusieurs retours de bêta testeurs ayant pour la première fois découvert les concepts de MOOC, de Podcasts et d’apps éducatives.

L’invitation à la découverte est un aspect non négligeable que nous avions sous estimé mais qui en soi, renforce d’autant plus la force de notre proposition de valeur. Cela signifie que le besoin d’être guidé dans cette jungle de dispositif éducatif est moins conscient que ce que nous pensions initialement mais également que les solutions alternatives sont moins efficaces que ce que nous pensions. Nous avons pris en compte cet aspect comme vous le verrez dans les produits que nous annoncerons prochainement.

Retour 3 : Diplômes ou Compétences ?

Avec l’évolution de la réglementation de la Formation professionnelle, on entend régulièrement le terme “Approche par Compétences”. Pour beaucoup, cela n’est rien d’autre qu’un nouveau terme à la mode. Pourtant, ce terme est plein de sens et plutot bien choisi (pour une fois ^^).

Notre valeur sur le marché du travail (et ce qui fait notre employabilité) n’est autre que l’ensemble de compétences que nous maitrisons et qui correspondent aux besoins d’un employeur. Prenons le cas d’une personne qui souhaiterait exercer un métier donné en partant de zéro. Si cette personne veut maximiser son employabilité, il faudrait qu’elle maitrise le pack de compétences correspondant aux mieux aux compétences recherchées par les employeurs dans ce métier. Lors de l’entretien d’embauche, elle devra apporter les preuves permettant d’attester la maitrise de chacune de ces compétences. C’est ce qu’on appelle l’approche par Compétences.

Actuellement, l’approche majoritaire, aussi bien pour la formation que pour le recrutement, est l’approche par Diplômes. Si on considère qu’un Diplôme n’est autre que l’attestation de la maitrise d’un ensemble de compétences prédéterminées et associées à un métier, il y aurait en théorie peu de différence entre les deux approches.

Malheureusement ce n’est pas le cas dans la pratique. Nombreux sont les diplômes qui ne sont pas ou plus en adéquation avec les besoins en compétences des entreprises. Les secteurs les plus en avance vis-à-vis de l’approche par Compétences sont ceux pour lesquels les recrutements sont difficiles (métiers en tension) car l’approche conventionnelle par Diplômes y fonctionne mal. Dans ces secteurs, le diplôme importe moins, c’est la compétence ou la capacité d’apprendre rapidement une compétence qui est recherchée.

Vitesse et personnalisation sont difficilement conciliables avec l’approche par Diplômes. Dans sa mission d’accélérer le retour à l’emploi des personnes en transition professionnelle, Inokufu est donc naturellement alignée avec l’approche par Compétences. Cependant, cette approche ne semble pas naturelle pour de nombreux utilisateurs n’ayant jamais vécu autre chose que l’approche par Diplômes.

En particulier, nous avons eu à plusieurs reprises des remarques sur l’aspect orientation. En s’inscrivant à notre bêta, certaines personnes pensaient s’inscrire à une plateforme d’orientation un peu comme ce que propose nos collègues de DigiSchoolDiplomeoHumanRoads ou Pixis. L’orientation est un concept intimement lié à l’approche par Diplômes. Dans cette approche, l’orientation se définit comme un choix ponctuel et risqué car potentiellement lourd de conséquences. Dans l’approche par Compétences, la constitution de son pack de compétences est un processus continu et moins risqué car les erreurs de parcours sont moins longues et/ou onéreuses. Cette confusion a créé quelques incompréhensions voire des frustrations pour certains bêta-testeurs et nous allons devoir mieux prendre en compte ce facteur différenciant de notre approche.

Retour 4 : Badges et Certificats, j’en fais quoi ?

Si certains de nos bêta-testeurs ne connaissaient pas OpenClassroom ou Coursera avant de tester notre version bêta, d’autres aux contraires sont des utilisateurs réguliers de ces plateformes de MOOC. En discutant avec eux, il est apparu qu’il existe actuellement peu de moyen pour mettre en avant ses compétences selon l’approche par Compétences. L’apprentissage d’une compétence via un MOOC ou un bootcamp ou une app est généralement validé par un Badge ou un Certificat et les outils classiques comme le CV ou LinkedIn ne permettent pas de valoriser ces preuves. Le CV est un parfait exemple de l’hégémonie actuelle de l’approche par Diplôme dans le monde de la formation et du recrutement. Le CV est essentiellement une présentation chronologique des diplômes et des expériences professionnelles d’un candidat. Les compétences n’y sont pas mise en avant de manière spécifique avec leurs preuves associées.

Afin de développer et promouvoir l’approche par Compétences, nous avons donc identifié le besoin de mieux mettre en avant les compétences validées par des Badges ou des Certificats. Ce point nous a donné l’idée d’une toute nouvelle nouvelle app en soi dont nous vous parlerons très prochainement.

Conclusions

De ces retours, nous avons identifié trois besoins spécifiques, actuellement cassés ou irrésolus, que nous devons intégrer pour réussir le déploiement de l’approche par Compétences à grande échelle. D’après notre analyse, les personnes en transition professionnelle ont besoin de :

  1. Lisibilité : Avoir une vision plus claire de tout le panel d’outils éducatifs contemporains à leur disposition (depuis la vidéo Youtube jusqu’à la formation classique en présentiel). [3]
  2. Personnalisation : Etre guidé tout le long de leur processus d’apprentissage de compétences selon un parcours personnalisé en fonction de leurs besoins et préférences.
  3. Valorisation : Mieux mettre en valeur leurs compétences et en particulier leurs certificats, badges et autres preuves de maitrise de compétences.

Cette phase bêta nous a permis de mieux connaitre les besoins de notre cible. Nous avons maintenant une vision assez claire de notre Roadmap Produit. Nous vous dévoilerons très prochainement les apps que nous développons pour répondre à ces besoins.

Si vous souhaitez suivre l’aventure Inokufu, vous pouvez nous rejoindre sur Facebook, LinkedIn ou Twitter.

Bonne journée,

Matt

Références/notes :

[1] La Taxonomie de Bloom est une des théories fondementales de l’apprentissage des compétences.

[2] Cette approche a été popularisée par le livre Blended de Michael B. Horn et Heather Staker du célèbre institut Christensen. Si les évolutions des méthodes d’éducation vous intéressent, je vous recommande fortement la lecture de ce livre de référence.

[3] Ce point rejoint d’ailleurs le besoin de visibilité de nombreux acteurs des EdTech qui ont du mal à mettre en avant leurs solutions pédagogiques innovantes.